RAID VAL d'OISE

Bessancourt (95), le 15 octobre 2016

Photos

Classement

Résumé

Nous étions sur le Raid Val d'Oise ce samedi. Le départ était donné à Bessancourt à 14h.

 

Tout commence par une CO relais, Martin commence par un bon relais. Puis c'est à mon tour, mais la douleur au genou droit qui m'avait gêné sur le raid caponord il y a trois semaine est tout de suite présente. Je tire la patte dès le premier kilomètre.

 

On part ensuite en run & bike road book, Martin est bien à pied, je prend des relais plus court à pied. 4,5 km après nous voici au parc vtt pour le départ de la CO suivante.Une CO en forêt, on enchaîne les postes sans problème d'orientation. Mais je n'avance pas, la douleur s'intensifie...

 

On reprend les VTT pour un suivi d'itinéraire, principalement en forêt. Malgré quelques hésitations, pas de problème pour rejoindre la prochaine CO. A partir de là, on comprend que mon genou n'ira as au bout à ce rythme. On laisse 4 balises volontairement avant de reprendre les VTT pour une orientation en forêt. 

 

On partage l'orientation en deux, et après quelques kilomètres Martin casse sa chaîne sur une relance. Un gros coup de massue... On répare plutôt rapidement, mais à partir de là c'est détente, on avance en mode randonnée. Chaque descente est compliquée pour mon genou. On fini cette VTT'O et on décide de shunter la deuxième CO en forêt pour préserver mon genou. 

 

On prend le temps de discuter avec les bénévoles, de manger tranquillement, et on repart sur un suivi VTT, dans une plaine on voit un sanglier, certainement tué par des chasseurs. On va rendre visite à la bête et immortalisons ça, par une photo avec Martin  ! Les premières équipes nous doubles peu de temps après. On est quad même un peu déçu de ne pas pouvoir envoyer comme eux.

 

De retour au lieu de départ, on fait le tir à l'arc, un peu trop détendu on ne fait que 12 points, puis on choisit de faire la dernière CO urbaine, à rythme modéré pour mon genou. On prend toutes les balises  et finissons la journée à environ 1h15 de la barrière horaire. On aurait sans doute pu boucler le parcours sans mes souci de genou. Mais on a passé une très bonne journée. Même si on aurait voulu montré ce qu'on valait, c'est sympa de prendre le temps et de rigolé pendant un raid.  

 

Maxym